Bitume fluidifié à curage lent

Les bitumes fluidifiés sont des bitumes dissouts au moyen de solvants de pétrole. Les solvants sont aussi appelés distillats, diluants ou produits pour coupage. Si le solvant utilisé dans la fabrication du bitume fluidifié est très volatil, il disparaîtra par évaporation. Les solvants de volatilité inférieure s'évaporent plus lentement. En se fondant sur la vitesse d'évaporation relative, les bitumes fluidifiés se divisent en trois types : à curage rapide, à curage moyen et à curage lent.

Le bitume à curage lent et les huiles à volatilité faible se situent généralement dans les limites des distillats lourds (SC-70, 250, 800, 3000). Le degré de viscosité développé dans chaque cas dépend principalement de la proportion de solvant par rapport à la quantité de bitume. À un degré moindre, la viscosité du bitume fluidifié peut être affectée par la dureté de l'asphalte de base à partir duquel le bitume fluidifié est créé. Le degré de viscosité permet d'obtenir plusieurs types de bitume fluidifié : certains sont plutôt fluides à températures normales, alors que d'autres sont un peu plus visqueux. Les types plus visqueux pourraient devoir être chauffés afin d'offrir une fluidité suffisante pour convenir aux méthodes de construction.

Le bitume fluidifié à cure lente est parfois nommé huile pour routes et est utilisé principalement dans les mélanges routiers et d'abattage des poussières. Ce terme est issu de l'époque où les huiles résiduelles d'asphalte étaient utilisées pour offrir aux routes une surface peu coûteuse par tous les temps. Les bitumes fluidifiés à prise lente sont également utilisés pour les mélanges de rapiéçage de réserve, les mélanges effectués en usine avec granulats calibrés et parfois pour l'imprégnation.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software